De Saint-Maximin à Théoule, mon G653A en trail-running.

11 mars 2018

Avant le départ

 

Tout à la fin de ma magnifique randonnée avec Samba, sur le chemin de Stevenson, l'année passée ( voir mon blog www.mondemistevenson ), j'ai croisé un jeune homme qui faisait le même parcours que moi mais en courant.

Ayant découvert la course à pied puis le running sur le tard, mais appréciant de plus en plus ces disciplines, cette rencontre m'a donné envie de tenter, moi aussi, l'expérience du trail itinérant.

Je vous avoue que lorsque je me suis mise à chercher quel chemin emprunter, je me suis un peu emballée : j'ai trouvé des destinations chères, éloignées, dépaysantes voire exotiques...

Et puis j'ai réfléchi, je me suis demandé ce qui était vraiment important.

La réponse m'est apparue, évidente: l'essentiel résidait dans le challenge, la difficulté de réussir ce que je n'avais jamais tenté. L'essentiel n'était pas de partir au bout du monde, mais d'aller au bout de mes possibilités.

Courir plusieurs jours d'affilées, entre 25 et 30 kilomètres au quotidien, avec du dénivelé, un sac sur le dos, et enchainer quelques jours de la même façon, sans lâcher.

Et faire cela seule, complètement seule, sans Samba cette fois.

Il va me manquer, mais bientôt, une autre aventure suivra, avec Samba et celui qui m'accompagne depuis 18 ans, dans les bons comme les mauvais moments, qui supporte mes désirs de solitude et avec qui j'ai parcouru une partie du GR34. Mais c'est une autre histoire...

Alors je me suis recentrée. Je suis allée sur le site des GR, un site très bien fait. http://www.gr-infos.com/

J'ai regardé, cherché, réfléchi.

Puis mon choix s'est porté sur le GR 653 A, autrement appelé Via Aurélia.

Initalement, ce GR relie Menton à Arles. C'est l'un des chemins de Compostelle.

Cela m'a plu. Je n'ai jamais marché sur les pas de pélerins.

J'ai aimé aussi l'idée de traverser en courant un département que je parcoure d'habitude en voiture pour aller voir ma famille.

J'ai découpé le trajet en 5 jours, en sens inverse, et en racourcissant.

Cela donne 150 kilomètres entre Saint-Maximin la Sainte-Baume et Théoule sur Mer.

A l'heure ou j'écris ces lignes, je ne sais pas encore si je vais pouvoir partir.

En effet, l'arrière de mon talon me fait souffrir depuis quelques semaines.

Et pourtant, je suis préparée, j'ai couru en collines, j'ai couru sur du plat, j'ai allongé les distances, les dénivelés.

Je suis prête et impatiente.

Alors j'espère que ma bonne étoile ne me quittera pas...

Mon paquetage est ainsi composé :

Un sac Opsrey prêté par mon amie Aurélie. Très pratique. Il comporte de nombreuses poches, un camel back et de flasques.

 

29066499_10155493939437648_5537647174642302976_o

 

Une trousse de secours, mes cartes IGN, mon buff TEE, mes manchons TEE, une couverture de survie, un change, une tenue pour le soir, la veste Kalenji qui m'a accompagnée durant la Saintesprint, des barres de céréales, des sac plastiques en cas de pluie pour protéger mes affaires, ma tenue pour courir, mes chaussures Hoka Gaviota, ma montre Suunto ambit 3 peak, mon téléphone et mon chargeur, dentifrice, brosse à dent, couteau, portefeuille, argent, petite bombe pour les tueurs en série que je pourrais croiser.

Le départ est prévu le 21 Mars, le printemps ! A très vite.

 

"Ce n'est qu'en se dépassant que l'homme est pleinement humain" Jean-Paul II

 

Posté par jartine à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]